« Un étranger dans le miroir », Anne Perry

407767441A force de lire les copines, enfin surtout une (oui oui Syl, c’est de toi que je parle ^^), vanter les mérites d’Anne Perry, et plus particulièrement sa série Monk, j’ai eu envie de m’y mettre aussi. J’ai profité de ma semaine de vacances pour lire le premier tome, entourée par le calme de la campagne enneigée.

Résumé : William Monk, inspecteur de police chevronné, se réveille à l’hôpital. Violemment agressé il y a quelques semaines, il a perdu la mémoire. Ce qu’il s’empresse bien de taire à ses supérieurs, qui auraient tôt fait de l’exclure manu militari de la police londonienne. Revenu à la vie professionnelle, il mène parallèlement une enquête sur le meurtre d’un jeune aristocrate, survivant de la bataille de Crimée, et sur lui-même. Il découvre d’abord qu’il n’était ni très sympathique ni très aimé, et qu’il avait laissé tomber sa famille, d’origine trop modeste, pour mieux réaliser ses ambitions. Il se rend compte aussi qu’il avait été mêlé de très près au meurtre sur lequel son supérieur, qui veut sa peau, le laisse investiguer…

Mon avis : j’aime !

Ce qui est bien avec la collection Grands détectives 10/18, c’est que je sais que je ne vais pas être déçue. A la lecture des différents avis trouvés sur la blogo ces derniers temps, j’avais encore moins de doutes.

Comme l’indique le résumé, nous suivons William Monk, qui a eu un accident et se réveille sans aucun souvenir. Même pas celui de son propre visage, d’où le titre du roman. Mais ce n’est pas seulement du point de vue factuel qu’il n’a pas de souvenirs, c’est aussi du point de vue émotionnel. Plus il essaie de comprendre qui il était, moins il adhère à ce qu’il apprend. Il s’avère que l’ancien Monk était un arriviste égoïste et caractériel, alors que le nouveau Monk est plus doux et altruiste. Le souci, c’est qu’il veut que personne ne sache qu’il est amnésique, et il est loin d’être évident d’équilibrer ses deux personnalités. J’ai bien aimé ce premier aspect du roman.

Quant à l’intrigue, elle est comme j’aime. On tâtonne, on avance, on piétine… On essaie de remettre les choses à leur place en même temps que Monk et son jeune coéquipier. Honnêtement j’ai trouvé le rythme un peu longuet parfois, il m’est arrivé de poser le livre pour en ouvrir un autre. Mais comme on le disait avec Adalana hier, il y a des romans qui nécessitent qu’on se force un peu pour arriver au moment où une révélation donne une toute autre tournure à l’intrigue. C’est à ce moment là (et je ne vous révélerai rien du tout à ce sujet) que j’ai vraiment accroché à l’histoire.

Dernier point : le contexte. J’adore l’époque victorienne, et l’histoire se passant à Londres en 1856, on est en plein dedans. J’aime le milieu de l’aristocratie britannique, et tout autant celui du peuple, et puis les rues pavées, les calèches…

Au final, une époque que j’aime, une intrigue tortueuse, un personnage principal attachant… à quand le tome 2 ? 😉

10/18, 2001, ISBN 978-2-264-03304-5, 414 pages, 8,10 €

anneperry277158541_p

Publicités

27 réflexions au sujet de « « Un étranger dans le miroir », Anne Perry »

  1. J’ai découvert cette série grâce à Syl et j’ai été immédiatement conquise!
    Je trouve que dans ce premier tome, on tâtonne autant que le personnage principal à la recherche de ses souvenirs.
    J’espère que le tome 2 te plaira autant!

    1. Toi aussi tu as succombé aux billets de Syl !! ^^ On avance en même temps que le personnage, c’est vrai, aussi bien sur la découverte de son passé que sur la résolution de l’énigme. C’est une bonne entrée en matière pour une série.

  2. Et tu vas voir la suite !!! j’n’te dis pas !!!
    « Mais ce n’est pas seulement du point de vue factuel qu’il n’a pas de souvenirs, c’est aussi du point de vue émotionnel »… C’est tout à fait ça !
    Bien heureuse de te compter parmi nous.

  3. Bienvenue au club !!! J’ai préféré le tome 2, j’ai le tome 3 qui m’attend et j’en suis au 5 de la série Pitt ! On ne s’en lasse pas ! Bien qu’aimant les deux séries, je trouve que les Monk sont beaucoup mieux écrits et plus « denses » !

  4. je devrais le lire alors, surtout que mon épouse Fabienne en est fan
    je suis aussi dans l’époque victorienne mais avec quelle époque! de Trolloppe pour une lecture commune du 15 mars prochain

    1. Le Trolloppe me parle, ça ne se passe pas chez Adalana par hasard ? En tout cas tu devrais suivre les conseils de Fabienne (et des copains de la blogo ^^) et te mettre à Anne Perry, enfin, si tu trouves le temps, je suis bien placée pour savoir qu’on ne peut pas toujours suivre ses envies…

  5. Je me suis toujours dit qu’il me faudrait lire Anne Perry pour ne pas mourir idiot. Pour autant je ne suis pas encore tout à fait décidé à franchir le pas…

  6. Bon il va aussi falloir que je découvre Anne perry ! Avec tout ça il faut absolument que je vive vieille car j’ai beaucoup trop de lectures encore à découvrir ! 😆
    Bises et bonne soirée 😀

  7. Eh bien l’avis est unanime, on a l’air de toutes aimer Monk et Hester 🙂
    J’essaie de ne pas enchainer trop vite avec le tome 2 pour éviter la saturation, mais c’est très tentant de poursuivre tout de suite !

    1. Je fais pareil, quand je lis une série c’est sans enchaîner les tomes, j’aime bien que ce soit une lecture confort, qui vient se glisser entre deux autres histoires. C’est un peu retrouver sa maison après un voyage 🙂

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s