« Le vicomte pourfendu », de Italo Calvino

41WgEhAeMBL._SL200Le vicomte Médard de Terralba a été blessé à la guerre, fendu en deux. N’importe qui serait mort, mais dans cette fable surprenante, le vicomte survit. Ou plutôt une des deux parties survit, et parvient à regagner son domaine. Mais si son corps a été tranché en deux, son âme a subi le même sort. Ne subsiste chez le vicomte que la part sombre de son être, et le voilà qui sème la terreur et trouble les habitants.

Ce récit a tout du conte. On y trouve des situations complètement incroyables, qui semblent naturelles aux protagonistes. Le fait que la moitié droite du vicomte puisse vivre une vie indépendante de sa partie gauche en est l’exemple même. C’est un récit farfelu et pourtant très cohérent, avec une morale de fin. Le tableau s’enrichit encore lorsque la partie gauche du vicomte revient elle aussi au pays, incarnant elle la bonté du vicomte.

Cette réjouissante histoire se déguste d’une traite. C’est court mais riche de sens, et tellement bien écrit !

Chronique rédigée pour Les Chroniques de l’imaginaire

♣ J’en ai peu dit car c’est un livre court, il aurait été dommage de gâcher la découverte de l’histoire. Mais c’est vraiment à lire, c’est léger et profond en même temps, parfait entre deux lectures plus denses !

Folio, 2012, ISBN 978-2-07-044937-8, 144 pages, 5,30 €

76587905 (1)

 

Publicités

22 réflexions au sujet de « « Le vicomte pourfendu », de Italo Calvino »

    1. Le baron perché a été republié en même temps, mais je ne l’ai pas lu celui-ci. Je vais le noter dans ma LAL, vu comme j’ai aimé Le vicomte pourfendu il me plaira certainement 🙂

  1. J’ai hérité du baron perché et j’avais aussi beaucoup aimé. En tout cas je mets celui-ci sur ma liste de désirs.
    Bisous. Je vois que tu as retrouvé un ordi et une connexion

  2. Aaaaah ce livre je l’ai lu dans un cours de français au collège, et je me souviens avoir adoré ! C’est une très belle morale et une chouette histoire 🙂 Ça me donne envie de le relire, tiens…
    Par contre, Le baron perché, je l’avais lu aussi dans un cours de français mais au lycée, et je n’en ai pas un très bon souvenir…

  3. « Le baron perché » avait été un coup de coeur pour moi, « le vicomte pourfendu » un peu moins . Il y a un troisième livre dans le même esprit « le chevalier inexistant » que je n’ai pas lu (mais qui me tente beaucoup )
    Bonne soirée 😉

  4. Ce livre a rejoins ma PAL il y a peu. Ton commentaire me conforte car je l’ai choisi sans beaucoup de référence. Espérons qu’il me plaise aussi.

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s