« L’invitation au château », de Jean Anouilh

418mjzNKT5L._SL400Une invitation est donnée à plusieurs convives à se rendre dans un château pour un bal. Parmi les participants, il y a Frédéric, amoureux de Diana, et qui veut l’épouser. Mais il y aussi son frère jumeau Horace, qui compte bien mettre fin à cette union. C’est à l’occasion de ce bal qu’il va mettre en place un stratagème pour que Diana n’ait plus les faveurs de son frère.

Une commedia dell’arte moderne, puisque écrite en 1947, voilà ce que nous propose Jean Anouilh avec cette pièce de théâtre. On y retrouve les thèmes spécifiques du genre, à savoir les quiproquos, les manigances, la naïveté des uns, la sournoiserie des autres, et une relation serviteur-maître où chacun ne sait pas toujours rester à sa place.

On ne s’ennuie pas une seconde avec cette pièce où tout va vite, très vite. Il n’y a vraiment aucune longueur, les situations s’enchaînent et s’entrecroisent, révélant des intrigues séparées qui se recoupent, donnant lieu à une histoire foisonnante, dans laquelle on se sent parfois perdu. Mais le lecteur retombe vite sur ses pattes ! C’est drôle, il y a beaucoup d’humour, que ce soit du comique de situation ou des bons mots bien sentis. Mais parfois c’est un humour acide, qui se prête parfaitement bien aux amours contrariées de la pièce.

Une très bonne pièce, à l’intrigue maîtrisée et aux dialogues ciselés, que je recommande chaleureusement.

Chronique réalisée pour Les Chroniques de l’Imaginaire

Folio Théâtre, 2012, ISBN 978-2-07-035804-5, 320 pages (dossier en fin d’ouvrage), 6,50€

Je vous donne un aperçu de la pièce de théâtre jouée, qui donne déjà un bon aperçu (même si partiel) de ce qui vous attend.

Publicités

23 réflexions au sujet de « « L’invitation au château », de Jean Anouilh »

  1. Je n’ai pas souvenance d’avoir lu cette pièce d’Anouilh, mais c’est un auteur qui me rappelle un peu trop l’école, pour l’instant je mets de côté ! 🙂

  2. D’Anouilh, je n’ai lu que Antigone et j’avais bien aimé … alors cette pièce pourrait me plaire. C’est que je ne pense jamais à lire du théâtre. Faut que ça change 🙂

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s