« Shutter Island », de Christian de Metter d’après Dennis Lehane

9782203007758Il y a encore quelques jours je disais à OliV que j’aimais beaucoup la collection Rivages chez Casterman, qui propose des adaptations de roman en bandes dessinées.

 Mon amoureux le Père Noël a eu l’excellente idée de glisser sous le sapin une BD issue de cette collection, Shutter Island, adaptée du roman de Dennis Lehane. Que je n’ai pas lu. Mais le film de Scorsese, en revanche, je l’ai regardé trois-quatre fois. Et si vous me proposez de le regarder une fois de plus je suis partante ! J’ai beau connaître la fin, les indices laissés en chemin, je ne me lasse pas de cette histoire. Je n’irai peut-être pas jusqu’à lire le roman, mais lire la BD, ça oui ^^

Résumé : Nous sommes dans les années cinquante, au large de Boston, l’îlot de Shutter Island abrite un hôpital psychiatrique où sont internés des criminels. Lorsque le ferry assurant la liaison avec le continent aborde ce jour-là, deux hommes en descendent : le marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule. Ils sont venus à la demande des autorités de la « prison-hôpital » car l’une des patientes, Rachel Solando, manque à l’appel. Comment a-t-elle pu sortir d’une cellule fermée à clé de l’extérieur ? Le seul indice retrouvé dans la pièce est uen feuille de papier sur laquele on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Oeuvre incohérente d’une malade ou cryptogramme ? Au fur et à mesure que le temps passe, les deux policiers s’enfoncent dans un monde de plus en plus opaque et angoissant.

9782203007758_3Mon avis : j’ai adoré ! 

Pour l’histoire, aucune surprise. Il était inconcevable que cela ne me plaise pas, à moins que le film ne soit pas très bien adapté du roman et que par conséquent les deux versions diffèrent. Mais il n’en est rien, j’ai retrouvé toutes les étapes de la progression de l’histoire telle que je la connaissais.

Alors certes, aucune surprise dans le scénario, mais c’est tant mieux ^^

Pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire, il s’agit de deux marshals qui débarquent sur une île pour résoudre le mystère d’une femme qui a disparu de sa chambre comme par magie. Personne ne sait où elle est, et elle n’a laissé aucun indice derrière elle si ce n’est un morceau de papier avec une énigme. Edward Daniels parvient à déchiffrer le message et à progresser dans son enquête. Dans le même temps on apprend le drame familial qu’il a vécu : sa femme est morte dans un incendie et il poursuit le criminel, qu’il pense interné dans l’hôpital de Shutter Island.

C’est donc une intrigue complexe, dans laquelle des histoires sans lien apparent s’avèrent s’entremêler dans un écheveau savamment construit. Si j’aime autant cette histoire c’est parce qu’elle réunit deux composantes que j’apprécie particulièrement : un thriller psychologique, avec une énigme brillamment échafaudée. Suspense, remises en questions, révélations… tout y est !

Les dessins de Christian de Metter accompagnent parfaitement le récit, avec ces tons sépia qui ancrent résolument l’histoire dans les années 50. J’aime beaucoup les postures des personnages, pris au milieu d’un mouvement. Cela rend le récit particulièrement vivant. L’ambiance globalement rendue est celle d’un roman noir de l’époque, telle que je la connaissais à travers le film. Je mentionne au passage la couverture très bien trouvée, qui retranscrit parfaitement l’histoire l’air de rien…

C’est donc une réussite totale ! Je ne peux pas dire si l’adaptation est fidèle, n’ayant pas lu le roman de Lehane, mais la BD est une petite merveille, comme le film. Je recommande sans réserve !

Merci mon Père Noël 😉

Rivages/Casterman/Noir, 2008, ISBN 978-2-203-00775-8, 128 pages

Retrouvez les autres billets BDs du jour chez Mango !

Publicités

24 réflexions au sujet de « « Shutter Island », de Christian de Metter d’après Dennis Lehane »

    1. Il n’est jamais trop tard pour bien faire Noukette ! Même si je ne trouve pas ça idiot de ne pas l’avoir chroniqué, on ne peut pas toujours tout faire 🙂

  1. Pareil que Noukette, bon pas aussi fort que le mot sublime, mais très bonne adaptation, album lu mais jamais chroniqué… c’est idiot quand j’y repense !!
    Ou le truc c’est que j’ai peut-être pas eus un gros coup de cœur sur ce livre ou que je n’avais pas le petit plus pour le le mettre en avant !
    Reste que la collection Rivage Noir Casterman, fait du bon ^^ comme ton Père Noël !! 🙂

    1. Je vais finir par croire que c’est vraiment idiot !! ^^
      Pour l’instant j’ai aimé tout ce que j’ai lu de cette collection, les adaptations sont très réussies. Je crois tout de même que cette BD est la meilleure que j’aie lue, mais j’aime tellement l’histoire que mon avis n’est pas ultra objectif :p

  2. J’ai lu le roman, vu le film et j’ai adoré les 2. Je serai bien bête de ne pas lire la BD 🙂 Faut juste que j’y pense une prochaine fois devant le rayon BD

  3. Je suis très partagée sur ce titre que je n’ai pas lu. C’est un mélange d’envie et d’appréhension. Un ami nous l’avait prêté, l’album est resté plus d’un mois à la maison sans que je ne parvienne à trouver le désir de m’y plonger. Bizarre… ^^

      1. Je viens de voir le film que j’ai trouvé très bon, même si on se doute bien que l’histoire risque de partir dans cette direction. Encore que, un doute subsiste quand même à la fin sur qui croire et où est la réalité. C’est d’ailleurs un poil rageant 😉 Scorsese est vraiment un excellent réalisateur, Kingsley et DiCaprio d’excellents acteurs ! Je ne sais pas encore si je lirai la BD mais ce qui est sûr, c’est que je vais m’empresser de découvrir la musique de Mahler !

        1. Je suis contente que tu aies aimé !! J’avoue ne rien avoir vu venir, et c’est tant mieux, j’apprécie d’autant plus quand je suis surprise 🙂

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s