« Enquête dans le brouillard », d’Elizabeth George

J’aime énormément lire les romans policiers, et mon auteure favorite entre tous est Elizabeth George. Je l’ai lue la première fois quand j’étais ado, et que j’allais chercher de nouvelles lectures dans la bibliothèque de mon père. Entre divers auteurs, c’est elle qui a su le plus me captiver et c’est à son duo d’enquêteurs que je me suis le plus attachée. Bien qu’américaine, ses romans se déroulent en Grande-Bretagne, et c’est je pense une des raisons pour lesquelles j’adore cette auteure : elle allie l’efficacité des polars américains au style et au décor british que j’affectionne tant.

Aujourd’hui, lorsque je vois une nouvelle parution d’Elizabeth George, j’ai un sursaut d’excitation suivi d’un soupir de déception. C’est que les Elizabeth George, j’en ai lu un par ci, un par là, et quand on sait que les relations amoureuses des personnages principaux ne font que s’entremêler, à un  moment on est perdu. Je vous expliquerai après 😉 Toujours est-il que les Elizabeth George, c’est comme les Rougon-Macquart : on peut les lire dans le désordre, mais on saisit mieux la continuité des romans si on les lit dans l’ordre. D’où ma résolution de recommencer depuis le tout premier volet avec Enquête dans le brouillard, qui marque les débuts du duo Thomas Linley & Barbara Havers.

Résumé de l’éditeur : Le sergent Barbara Havers, 30 ans, ne s’embarrasse ni de coquetterie ni de diplomatie. Et ce n’est pas l’inspecteur Thomas Lynley, pur produit de l’aristocratie britannique à la réputation de don Juan, qui la fera changer. Une seule chose peut lui faire oublier son aversion pour cet ancien d’Eton : un crime à élucider. Justement, dans un paisible village du Yorkshire, on retrouve le corps sans tête de Williams Teys, paroissien modèle. A côté du cadavre, sa propre fille.  » C’est moi qui ai fait ça et je ne le regrette pas « , gémit-elle avant de sombrer dans le mutisme…

Mon avis : coup de coeur

Des années après ma dernière lecture d’un Elizabeth George j’avais peur d’être déçue. Nos goûts changent avec le temps, et je craignais de ne plus être aussi emballée par les intrigues de la romancière. Me voilà rassurée : je suis toujours aussi fan !

Je me suis rendue compte que contrairement à ce que je pensais, je n’avais jamais lu ce roman ci. L’intrigue  a été une totale découverte, et comme d’habitude, j’ai été happée par le déroulement de l’histoire du début à la fin.

Les romans d’Elizabeth George ont le mérite de proposer des énigmes de grande qualité. J’entends par là que l’enquête est fouillée, elle se résout à force de questionnements, de témoignages, de recoupements… mais pas évident de tout remettre en ordre. Dans mon souvenir, il n’y a pas une seule fois où je n’ai pas été bluffée par le dénouement. L’auteure a le don de brouiller les pistes et de nous mener par le bout du nez, pour notre plus grand plaisir.

Le crime a eu lien dans un village du York. C’est la campagne, c’est bucolique, paisible. Tout le monde se connait, connait la victime et la présumée meurtrière. Chacun y va de sa petite histoire, et au fur et à mesure, les secrets remontent à la surface. Inutile de vous en dire plus, le plaisir vient de la découverte des multiples rebondissements. Vous connaissez la situation de départ, je vous laisse découvrir la suite 🙂

Ce que j’aime aussi chez Elizabeth George, en plus de ses intrigues très bien ficelées, ce sont ses personnages. Ici Thomas Linley et le sergent Barbara Havers doivent faire équipe pour la première fois. J’adore ce duo ! Lui est un aristo, élégant, il porte des costumes bien coupés, donne des réceptions… Elle est laide, grassouillette, porte des tailleurs informes, a un tempérament de feu ; d’ailleurs, personne ne veut travailler avec elle. Elle part avec de gros à priori sur Linley.  Elle le juge comme un snobinard qui passe son temps dans le lit des femmes. Mais ces deux là vont bien devoir apprendre à se connaître et faire avec .

Ensuite, il y a Saint James, le meilleur ami de Linley. Il vient de se marier à Deborah, la femme dont Linley est amoureux. Et puis il y a Lady Helen, l’assistante de Saint James. Qui en pince pour Linley mais a eu une liaison avec Saint James. Alors oui, de prime abord, tout cela est très bizarre et limite digne d’une romance Harlequin. Pourtant ce n’est pas le cas. Dans ces romans cela ne vient pas au premier plan et tout fait naturel, on ne se pose pas trop de questions. Mais comme ces amours contrariées se croisent et s’entrecroisent, quand on lit le tome 2, puis le tome 8, puis le tome 5, on ne comprend plus rien. D’où l’intérêt de lire cette série dans l’ordre.

Je ne saurai que trop vous conseiller ce roman en tout cas. C’est le premier et la barre est déjà placée haut, l’histoire nous tient en haleine et la fin est à la hauteur de nos attentes. J’ai déjà hâte de me plonger dans Le lieu du crime 🙂

Pocket, 2012 (1992), ISBN 978-2-266-20656-3, 446 pages, 6,10 €

Publicités

31 réflexions au sujet de « « Enquête dans le brouillard », d’Elizabeth George »

  1. On m’a recommandé cette auteure et je suis bien contente que tu en parles, je vais noter cette série dans l’ordre, je préfère toujours lire chronologiquement !!! 😀

  2. Bonjour,
    Je viens d’acheter son avant-dernier, « Le cortège de la mort ». C’est une auteur que j’adore. Malgré sa nationalité américaine, je trouve qu’elle rend parfaitement les ambiances anglaises (telles que je les imagine, du moins 😉 J’aime beaucoup quand il y a St-James et Deborah qui participent aux enquêtes. Seule point faible d’E. George selon moins : elle écrit des pavés.

    1. Bonjour Lewerentz ! Je suis tout à fait d’accord avec toi, elle parvient à merveille à retranscrire une ambiance britannique. J’aime baucoup les quatre personnages principaux, même si ma préférence va au duo de choc Linley Havers ^^ Et j’adore ses pavés, mais je comprends que ça puisse ennuyer 😉

  3. J’aime aussi beaucoup cette auteure !!! J’ai lu ces 1ers il y a quelques temps et ai acheté toute la collection pour les lire et relire dans l’ordre.

  4. je l’ai dans ma PAL ! et je l’ai acheté au pif complet, tant mieux si c’est par celui-ci qu’il faut commencer j’ai bien choisi 🙂 je sens qu’il va vite sortir de ma PAL grâce à ton enthousiasme

  5. Effectivement, Natiora, ces romans sont d’une grande qualité, et n’ont pas pris une ride. Il m’est arrivé à moi aussi d’en relire certains quand ils me tombent entre les mains. Ça nous change un peu du polar pur et dur, mais c’est un réel plaisir que de passer du temps avec ces deux-là.

    1. Chouette, un autre fan !! ^^ C’est aussi ce que j’aime, cette atmosphère britannique qui change des romans noirs plus durs. Et pourtant derrière cette façade so british se cachent des meurtres et des histoires sordides. C’est justement le cas ici, mais pour préserver le plaisir de découvrir l’intrigue, je n’en ai rien dit 😉

  6. C’est génial ! mais je me suis arrêtée à un épisode pas très gai… Tu sais… Helen… il faudrait que je reprenne, surtout qu’un dernier vient de sortir. Au début je croyais que Barbara et Linley…

    1. Euh non.. quoi Helen ??? Non non, surtout ne dis rien, j’y arriverai bien assez tôt ! Je l’aime bien Helen…
      Et oui, on croit que Havers et Linley… mais aux dernières nouvelles (qui datent de mon coté), nada.

        1. Eh eh, c’est bien là le problème, à lire dans le désordre je n’en suis nulle part. En plus mes lectures datent d’il y a bien 10 ans, il a dû s’en passer des choses depuis !!

        2. Punaise ! surtout que les personnages évoluent ! Bon ben moi je les ai tous lus dans l’ordre chronologique et j’en suis où… héhé !!! je ne te dis pas mais l’histoire m’a stoppée dans la série. C’est moche.

  7. Une note dissonante… Expérience mitigée pour moi avec cet auteur: je m’étais plongé dans « Mémoire infidèle », soit plus de mille pages de polar… et ce fut long, long, long! Je me suis ennuyé, c’est peu de le dire. Une expérience à retenter sur un titre plus court?

    1. Je n’ai pas lu « Mémoire infidèle » DF, et je n’ai pas le souvenir de m’être ennuyée avec ses romans plus épais. Quitte à réessayer autant en choisir un plus court, mais je me demande si ce n’est pas juste une question de style auquel tu n’accroches pas.

  8. @Syl : deux fois que tes comms vont dans les indésirables, grrr
    C’est pour ça que je conseille de lire dans l’ordre, les personnages évoluent et ça fait partie de l’intérêt de la série. Mais là tu me files le bourdon, qu’est-ce qui a bien pu se passer ?? :’-(

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s