« Idées noires – l’intégrale », de Franquin

En farfouillant dans les BDs de mon homme, je suis tombée sur ces Idées noires de Franquin que je n’avais encore jamais pris la peine de lire. La première fois que j’avais jeté un coup d’oeil, je n’aimais pas les traits, l’absence de couleur. Mais à force de lire des BDs (grâce à Mango et aux copains du mercredi qui me font découvrir plein de belles choses), j’ai l’oeil plus averti et plus à-même d’aller vers ce qui au premier abord ne m’attire pas. 

Pour vous expliquer de quoi il s’agit, je vais d’abord bêtement copier la présentation qui en est faite sur le site dédié :

En 1977, avec Yvan Delporte, André Franquin crée les idées noires dans le supplément autonome du Journal de Spirou : Le Trombone Illustré. A la disparition de ce journal auquel participaient de nombreux dessinateurs et auteurs étrangers à Spirou, c’est dans FLUIDE GLACIAL que se poursuivra la merveilleuse et sombre saga…

Cette intégrale présente une suite de gags plus noirs les uns que les autres, et qui tiennent généralement en une planche. J’avais déjà eu un aperçu de cet humour particulier lors d’une présentation des idées noires au musée de la BD de Bruxelles, et c’est avec un plaisir non dissimulé que je me suis laissée glisser dans l’univers sombre de Franquin.

Parlons peu mais parlons bien : il faut vraiment aimer l’humour noir. Si ce n’est pas votre truc, passez votre chemin. C’est glauque et malsain à souhait, tordu, même méchant parfois. Cynique, sadique, odieux, bref, vous aurez compris l’idée. Et comme vous commencez à bien me connaître, vous aurez aussi compris que je me suis régalée.

Toutes les planches ne se valent pas, mais globalement je me suis bien amusée à lire ces idées noires. Franquin prend pour cible le nucléaire, les chasseurs, la peine de mort, la connerie humaine. Il démontre aussi d’une certaine tendresse envers les âmes en peine, même s’il les maltraite allègrement. Les dessins sont évidemment en noir et blanc, la couleur n’a pas sa place ici. Et en fin de compte le coup de crayon de Franquin ne me déplaît pas du tout 😉

Je ne peux résister à l’envie de partager avec vous quelques planches que j’ai trouvées particulièrement efficaces (cliquez pour agrandir les images).

Cet humour ne fera pas l’unanimité, c’est certain. Mais Franquin a le talent d’appuyer là où ça fait mal et de faire passer quelques idées à travers ces gags. Ce n’est pas juste de la méchanceté gratuite 😉

Fluide Glacial, 2007, ISBN 978-2-8581-5295-7, 71 pages, 12,50 €

Retrouvez les autres billets BDs du jour chez Mango !

Publicités

21 réflexions au sujet de « « Idées noires – l’intégrale », de Franquin »

  1. Je suis preneuse de cet humour !
    Je te laisse, je continue à écrire mon billet BD… je suis en retard !
    Bonne journée

  2. Juste un chef d’oeuvre de la BD pour moi. Le dessin de Franquin en noir et blanc sur ces idées noires est tout simplement fabuleux. Merci de me rappeler au bon souvenir de cet auteur que j’adore^^

  3. Tiens c’est rigolo David l’avait présenté au club de lecture lors de la spéciale BD ^^

    Moi j’aime bien le décalage, car Franquin c’est quand même le papa de Gaston.
    Et là tu sens qu’il a pris plaisir à avoir cet espace de liberté pour lacer des choses qui n’ont pas leur place dans une BD familial …

    1. Tu m’étonnes, on passe carrément d’un univers à un autre 🙂 C’est amusant de découvrir les différentes facettes des auteurs, surtout quand c’est aussi réussi !

  4. Un chef d’oeuvre de l’humour, pas assez chroniqué sur la blogosphère, je te remercie de le faire. C’est juste un album magnifique. Moi j’adore le trait extrêmement nerveux de Franquin.

    1. Ce trait nerveux passe très bien en couleurs mais la première fois que j’ai eu cette BD entre les mains, je l’ai reposée. C’était trop agressif pour moi. Mais maintenant que je m’intéresse de plus en plus à la BD c’est passé tout seul ^^

  5. Très connu oui… J’ai du le feuilleter mais je ne suis pas sûre de l’avoir lu intégralement ! Comme je l’ai sous le coude, il faudra quand même que je me penche sur la question !

  6. Il faut que je le lise. L’humour noir ne me déplaît pas du tout et comme Franquin est un incontournable, comme dit Yvan, je vais me le procurer. Tu as bien choisi tes planches!:))

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s