« Merci pour les souvenirs », de Cecelia Ahern

Lorsque Tête de Litote a proposé ce roman pour une lecture commune, j’ai réfléchi un instant avant de me lancer. La littérature pour filles, ce n’est pas trop mon truc. Mais comme la demoiselle est une de mes grandes copines, je me suis laissée tenter.

Résumé de l’éditeur : Après un accident qui a bouleversé sa vie et détruit son mariage, Joyce Conway ne doit la vie qu’à une transfusion sanguine. Mais des phénomènes étranges commencent à se produire. Elle se souvient de choses qu’elle n’a pas vécues. Dès lors, Joyce n’aura plus qu’un but : découvrir à tout prix qui lui a donné son sang, dans l’espoir de comprendre ce qui lui arrive. Et retrouver le bel Américain dont elle a fait la connaissance le jour de sa sortie de l’hôpital.

Mon avis :

Cette lecture est tombée à point nommé. En ce moment je ne sais où donner de la tête, je me sens submergée, et ce roman au sujet léger m’a fait du bien.

Nous suivons en parallèle Joyce et le « bel américain », Justin. Cependant le « je » n’est utilisé que pour Joyce, ce qui en fait le personnage principal de l’histoire. Elle a perdu son bébé suite à une chute dans des escaliers et à sa sortie de l’hôpital, se sent différente. Elle était végétarienne, maintenant elle a envie de viande. Elle ne buvait que du thé, maintenant elle aime le café. Elle connait des langues qu’elle n’a jamais apprises. Est incollable sur l’architecture de Dublin. Vous l’aurez compris, elle a intégré des facultés et caractéristiques propres à celui qui lui a permis de vivre en lui cédant une partie de son sang.

Les coïncidences vont se multiplier entre les deux personnages. Alors que Justin vit à Londres et ne vient à Dublin que pour donner des conférences, il va croiser Joyce à quelques reprises. Un sentiment de reconnaissance va se créer sans qu’ils soient capables de savoir d’où il vient. Pourtant Joyce va vite comprendre qu’elle a accès aux souvenirs de cet homme qu’elle a croisé fortuitement, même si elle mettra du temps à en comprendre la raison. Et à partir du moment où elle aura identifié celui à qui son âme est désormais connectée, elle passera son temps à essayer de l’approcher en douce.

Même si l’intrigue est un peu facile, j’ai beaucoup aimé suivre l’histoire. L’idée du sang qui a une mémoire, pourquoi pas ? Cela donne un personnage paumé, un jeu du chat et de la souris, et une série de rencontres manquée amusantes. Certes, quand c’est Justin qui ressent certaines choses cela est moins crédible. Après tout il n’a rien en lui de Joyce, comment fait-il pour deviner son prénom ? Mais on ne lit pas un polar, j’avoue que pour ce type de roman, on s’en fiche un peu que quelques petits détails clochent, puisque le reste tient la route. Cependant j’avoue avoir eu du mal avec la capacité de Joyce à retracer tout l’historiques des bâtiments de la ville de Dublin. Certes, Justin est un spécialiste de l’art et de l’architecture, mais de là à connaître les dates précises sur tous les monuments de la ville et leur historique, on y croit moyen.

L’humour de Cecelia Ahern est efficace, j’ai très souvent souri franchement. J’ai bien aimé qu’elle ne soit pas complaisante avec ses personnages, et les taquine de temps à autre. Elle a crée le personnage du père de Joyce qui l’accompagne pendant tout le roman, et qui est d’une drôlerie déconcertante, souvent à ses dépens. Il est très attachant et donne vraiment un plus au roman. On pourrait d’ailleurs écrire un autre livre ne parlant que de lui, ce serait une réussite assurée ^^

Même si en commençant le roman on sait comment il va finir, j’ai beaucoup aimé lire ce qui se passait entre les deux. Le déroulement de l’histoire est riche en évènements et en surprises. Je dis que je n’aime pas la littérature pour filles mais force est de constater qu’il n’y a pas que Kinsella, et qu’on peut prendre plaisir à la chick-lit avec des romans plus fouillés et matures.

Les billets de : Tête de Litote, Dawn, Jasmine

Publicités

15 réflexions au sujet de « « Merci pour les souvenirs », de Cecelia Ahern »

  1. Ah je suis contente que le roman t’ait plu ! Moi aussi j’ai passé un très bon moment de lecture, ça fait du bien ! Par contre, il ne devine pas son prénom, il l’entend lorsque le père de Joyce l’appelle dans le bus viking 😉
    Mon billet est en cours de rédaction, j’arrive ^^

    1. Tu fais bien de préciser alors, j’ai eu l’impression qu’il tâtonnait à trouver son prénom et que tout à coup il avait eu une révélation en la voyant dans le bus viking !
      Merci pour cette lecture, comme tu dis, ça a fait du bien 🙂
      Bisous, et à tout de suite pour ton billet !!

  2. J’ai beaucoup beaucoup aimé (j’ai préféré PS I Love You pour l’intrigue), je pense que je continuerai à lire ses romans. Je vous conseille PS I Live You qui est aussi bien avec une intrigue un peu plus originale (et oubliez le film il est nul !!!!!)

    1. Je n’ai pas vu le film, et je ne sais même pas de quoi le livre parle. Le titre me rebute j’avoue, mais vu que ce roman m’a fait du bien, je n’écarte pas l’idée 😉

      1. Action : Dublin.
        L’héroïne Holly perd son époux Gerry (mort d’un cancer), à partir de son anniversaire (29ans je crois), Holly va recevoir tous les mots une lettre de Gerry qui va lui demander de faire quelque chose (pour elle, pour lui, …) …
        ça c’est le point de départ.

        Si un jour tu le lis, ça me plairait d’avoir ton avis dessus ^^

        1. Mais tu m’aguiches là ! Le résumé est très tentant…

          (2 minutes plus tard)

          Je me suis mise sur la liste d’attente Pochetroc, en attendant qu’il se libère 😉

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s