« La commissaire n’aime point les vers », de Georges Flipo

Un vagabond est assassiné sur les quais de Paris. A première vue il s’agit d’une agression banale pour lui voler son sac, la bandoulière ayant été arrachée. Mais cet homme était un curieux personnage. Ancien professeur de littérature française à la Sorbonne, spécialiste de Victor Hugo, il lui vouait un culte. Si bien que dans le quartier tout le monde le connaissait sous le nom de Victor Hugo. Et justement, le lieutenant Augustin Monot a trouvé dans le sac du vagabond un ouvrage de Victor Hugo, Les châtiments, et glissé à l’intérieur, un étrange poème, qui sera authentifié comme un sonnet inconnu de Baudelaire. Une enquête qui tourne à la chasse aux vers pour savoir qui a bien pu tuer le malheureux vagabond.

Entre la commissaire Viviane Lancier frustrée par ses kilos en trop, le néant dans sa vie sentimentale, et le lieutenant Monot érudit, passionné par la littérature, qui fait gaffe sur gaffe, Georges Flipo tient là un duo de choc, drôle et complémentaire. La commissaire n’aime point les vers ressemble à un policier de Georges Simenon raconté par Daniel Pennac. C’est totalement loufoque, truculent, improbable, et pourtant l’intrigue est ciselée, sans la moindre fausse note. Ça se lit vite et avec plaisir, il y a de l’action tout le temps, avec des morts, des fusillades, du danger, tout cela saupoudré d’un humour frais et efficace, et d’une bonne dose de connaissances littéraires.

Un polar léger qui tient bien la route avec lequel on passe un très bon moment.

Chronique réalisée pour Les Chroniques de l’Imaginaire

♣ Je me suis bien amusée à lire ce roman. Le ton décalé change des ambiances noires, dont je raffole, et c’est plutôt sympa comme lecture d’été pas prise de tête 🙂

Folio policier, 2012, ISBN 978-2-07-044281-2, 301 pages, 6,95 €

Publicités

8 réflexions au sujet de « « La commissaire n’aime point les vers », de Georges Flipo »

  1. J’ai bien aimé ce drôle de commissaire, gênée par ses kilos, avec le 2e titre. Comme il est sorti en poche, je pourrai découvrir le premier.

  2. Un polar que j’avais beaucoup aimé. A lire ensuite : La commissaire n’a pas l’esprit club, une hillarante caricature des clubs de vacances.

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s