« Burlesque Girrrl », de François Amoretti, Philippe Glogowski et Nephyla

Une pin-up,

du rock’n’roll

et des bagnoles.

On peut dire que la quatrième de couverture annonce la couleur ! La pin-up, c’est Violette. Une belle fille plantureuse qui sait mettre en avant ses atouts, mais qui est aussi une femme romantique amoureuse de son Peter. Le rock ? C’est pour leur groupe, les GRRRL. Trois gars et une fille, à fond dans leur musique, qui espèrent un jour passer à autre chose que des petits concerts dans des salles confidentielles. Nous suivons leurs péripéties dans cet univers ingrat et cruel au départ, avec les déceptions que cela implique. Heureusement que Violette ne se laisse jamais abattre et sait remonter le moral des troupes !

Cette BD c’est un ensemble de tout ce que j’aime : le rock, les beaux dessins (ils sont même plus que beaux, c’est rare que je m’attarde autant pour détailler les planches), une histoire fraîche et énergique, le glamour sans rien de salace.

Violette est le genre de filles qui pourrait être tout ce qu’on déteste par jalousie : superbe, gentille, aimée de tous, talentueuse. Mais en fait on l’adore. Même si le parcours est semé d’embûche Burlesque Girrrl a le bon goût de montrer le côté punchy du rock, et pas les travers qu’on nous dépeint souvent : drogue, alcool, orgies… Ici le maître-mot est la musique.

Et s’il y a du burlesque, c’est juste avec Violette qui pour arrondir ses fins de mois pratique l’effeuillage le week-end dans dans une salle. Un show glamour et sexy, comme le pratique celle qu’on connait le mieux, Dita Von Teese. Si ce n’est que Violette a des formes vraiment provocantes, avec sa taille de guêpe mais des seins et des hanches énormes ^^

Colleen Duffy

J’ai beaucoup aimé le parti pris de François Amoretti, qui a pris pour modèle la chanteuse Colleen Duffy du groupe Devil Doll. Elle préface d’ailleurs cet ouvrage et apparait dans la BD dans son propre rôle. La ressemblance est frappante ! Le but de cette BD en deux tomes n’est pas de raconter une histoire juste comme ça, mais réellement d’évoquer le rockabilly, dans ce qu’il a de moderne et de désuet en même temps. Je ne sais pas si vous connaissez mais on est dans le style de Wanda Jackson, évoquée par Marilyn Estrada du groupe Marilyn and the Rockin’ Bombs. C’est tout un état d’esprit en fait ! D’ailleurs dans les interviews annexes on a un tatoueur et une directrice artistique. Entrer dans cette BD c’est pénétrer l’univers du rockabilly, dans les années 50.

Et puis il y a les dessins. Bravo à Nephyla qui les a sublimés par ses couleurs de façon magistrale. C’est un pur régal ! La couverture donne le ton mais les planches intérieures sont vraiment superbes, surtout celles en double page qui foisonnent de détails et dégagent beaucoup de poésie, même lors de la séquence de l’effeuillage de Violette.

Vous l’aurez compris, j’ai adoré. Un grand merci à OliV’ pour m’avoir fait découvrir cette BD et merci à Sucrette pour me l’avoir trouvée 🙂 Maintenant vivement la sortie du deuxième tome !

Et en attendant je vous laisse avec Wanda Jackson 😉

Retrouvez les autres billets BDs du jour chez Mango !

Ankama, juin 2012, ISBN 978-2-35910-310-6, 63 pages, 12,90 €

Publicités

21 réflexions au sujet de « « Burlesque Girrrl », de François Amoretti, Philippe Glogowski et Nephyla »

  1. J’ai très envie de le lire ! J’avais hésité à l’acheter au moment de sa sortie et je me mords les doigts d’avoir remis l’album en rayon ^^ Merci pour ton avis

  2. Très chouette cet avis de lecture sur Burlesque Girrrl 🙂
    Merci pour le lien et la vidéo, sympa 😉
    Reste plus qu’à se faire un tatouage, Girrrl 🙂 haha ^^

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s