« Le confident », Hélène Grémillon

Jusqu’à présent j’évitais de recopier ici mes chroniques pour Les Chroniques de l’Imaginaire quand celles-ci ne m’étaient pas utiles pour un challenge ou le rendez-vous de la BD du mercredi. Je ne trouvais pas ça loyal à vrai dire. Mais la semaine passée notre chef nous a dit ne voir aucun inconvénient à ce que nous partagions nos chroniques sur nos blogs respectifs. Cela va me donner l’occasion de partager avec vous quelques découvertes et coups de coeur dont je n’avais pas fait mention ici 🙂

La semaine passée, j’ai lu ce merveilleux roman d’Hélène Grémillon et je suis heureuse de vous en parler sur le blog.

Résumé : Lorsque la mère de Camille meurt, la jeune femme s’attend à voir les lettres de condoléances affluer dans la boîte aux lettres. Elle se met à trier les lettres, et parmi celles-ci trouve une enveloppe différente des autres, plus épaisse. Il s’agit d’une longue lettre écrite par un certain Louis, qu’elle ne connait ni d’Eve ni d’Adam. Il ne s’adresse d’ailleurs pas à Camille, sa lettre ressemble plus à un début de roman. Etant éditrice, la jeune femme pense qu’il s’agit d’un stratagème d’auteur pour attirer son attention. Mais chaque semaine elle reçoit une nouvelle lettre, et se rend compte qu’il ne s’agit pas du tout d’un auteur, mais bien d’un homme qui lui révèle son passé chaque fois un peu plus.

Mon avis : COUP DE COEUR !

Il n’est pas aisé de parler de ce roman tant l’histoire apporte son lot de surprises, et vous dévoiler un peu plus l’intrigue serait vous gâcher le plaisir de les découvrir. Louis parle d’emblée d’une certaine Annie, que Camille ne semble pas connaître au premier abord. Et pourtant au fur et à mesure que son confident lui raconte son histoire, elle devine qui est cette Annie et tout ce que cela implique sur ce qu’elle croyait être, ainsi que le passé de sa mère.

Ce roman est absolument bouleversant. On va de surprise en surprise en suivant une histoire passionnante, mettant en scène Louis, Annie, et une certaine famille M. Camille apprend les secrets qui ont existé entre sa mère et elle sans qu’elle ne le sache, les mensonges, les non-dits. Dans ce roman personne n’est honnête, tout le monde cache son jeu, y compris Camille. Et peu à peu les langues se délient, les êtres se révèlent. Les révélations commencent dès le début du roman et se succèdent jusqu’à la toute fin. L’écriture d’Hélène Grémillon sublime ce récit sur fond de deuxième guerre mondiale et au final cela donne un roman magnifique, que je recommande chaleureusement à tous.

♦ Comme vous le voyez je reste assez évasive sur l’intrigue. C’est que je ne veux pas vous gâcher le plaisir de la lecture, car la grande réussite de ce roman ce sont toutes les révélations qu’on se prend en pleine tête, même si on en voit venir certaines. On avance en ouvrant des portes sans savoir ce qu’il y a derrière. Je vous ai donné un aperçu de, disons, deux portes. A vous de découvrir les autres 🙂

Folio, 2012, ISBN 978-2-07-044509-7, 315 pages, 6,95 €   

Publicités

31 réflexions au sujet de « « Le confident », Hélène Grémillon »

  1. Je te le conseille vraiment, il est génial. Je pense même le présenter au prochain club de lecture, même si du coup je spoile joyeusement ma présentation ^^

  2. Il me tentait déjà avant, donc je suis ravie d’avoir ton avis et de savoir qu’il t’a plu ! Je joue juste de malchance, il a déjà disparu de la librairie où je me rends habituellement… Le peu que tu dis de l’intrigue me donne d’autant plus envie de le lire que j’avais été confrontée au même problème pour ma critique de La double vie d’Anna Song : tout repose sur le jeu des révélations successives et j’avais adoré !

    1. Du coup je note ton titre (qui me dit quelque chose d’ailleurs, je me demande si je ne l’ai pas déjà noté dans mon carnet…). J’aime quand un auteur nous surprend tout au long du roman 🙂

  3. J’avais déjà repéré ce livre il y a un moment et j’avais déjà très envie de le lire, mais après lecture de ton billet, il rejoint le haut de la liste 😉 J’aime beaucoup ces histoires de secrets et d’intrigues à rebondissements !

  4. J’attends donc le club de lecture avec impatience pour te voir présenter ce livre à la lecture commune ^^

  5. Ca marche 😉 Mais je suis en train de lire un roman terrible, j’aurais peut-être aussi envie de le présenter ! On verra selon l’humeur mardi ^^

  6. Je viens de finir ce livre et je le trouve vraiment mauvais. A la fois gnangnan (plein de bons sentiment) et abracadabrantesque. Une histoire digne de Dallas, sans le second degré sombrant dans la pathétique le plus grossier (et vas-y que je te rajoute et des révélations sordides). bref à déconseiller

  7. Ah quand même xD Je déteste le gnangnan et je n’ai pas du tout vu cette histoire comme ça. Rien de pathétique non plus. Mais c’est toujours intéressant d’avoir un autre point de vue 🙂

  8. XD moi aussi mes présentations varies suivant les envies du moment.
    Parfois je suis calée sur un bouquin que je veux faire découvrir et puis je change au dernier moment.
    Souvent je passe devant ma biblio et j’attrape ce dont j’ai envie au passage

  9. Je viens de le terminer ce matin : l’histoire est vraiment prenante et les pages se tournent rapidement tant on en a envie de savoir la suite dès le début. Les révélations successives qui m’avaient attirées dans ton article ne m’ont pas déçue : le roman est vraiment bien construit et je ne m’attendais pas du tout à ces révélations finales (le cahier et celles dans l’avion). Ce n’est pas un coup de cœur pour moi, mais une belle découverte malgré tout : merci de m’avoir permis de la réaliser. 🙂

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s