« Magellan, Jusqu’au bout du monde » de Clot, Verguet & Orenge

Me revoici pour un nouveau rendez-vous de la BD du mercredi ! La semaine dernière était tellement chargée que je n’ai pas pu répondre présente, et j’ai bien failli me désister cette fois aussi, mais j’ai finalement réussi à trouver un créneau pour lire la BD que je voulais vous présenter.

Je l’ai achetée cette année au Salon du Livre de Paris. Il y avait beaucoup de BDs qui me faisaient de l’oeil mais les dédicaces prennent un temps fou, j’ai donc décidé d’en choisir une seule. J’aurais aussi pu en acheter sans dédicaces mais me charger dans le TGV alors que j’ai tout ce que je veux dans ma ville, aucun intérêt.

J’ai choisi Magellan parce que j’adore les BDs historiques (Murena est la première que j’ai découverte et elle reste ma préférée pour l’instant). J’ai aussi jeté mon dévolu sur cette BD car la couverture m’a attiré l’oeil illico, les couleurs et le dessin sont magnifiques. Et dernière raison, c’est un one-shot. Découvrir l’histoire de Magellan en un seul volume me semblait alléchant.

Résumé : L’histoire commence à rebours. On assiste à l’arrivée en Espagne des survivants du voyage de Magellan. Ils ne sont plus que 18, pour 239 hommes au départ. Magellan ne fait pas partie de cet équipage. C’est grâce à Pigafetta, qui  a tenu le journal de l’expédition, que le roi Charles Quint sera mis au courant des épreuves rencontrées durant le voyage.

Mon avis : pas mal, mais…

Le début m’a franchement emballée. Commencer le récit par la fin est une bonne idée, qui donne d’emblée la mesure des difficultés rencontrées par l’équipage. Sur les cinq bateaux, seul un revient, avec à bord seulement 18 hommes ! Qu’a-t-il bien pu se passer pour que l’expédition tourne en un tel désastre ? Notre curiosité est piquée au vif et c’est plutôt un bon point.

L’idée de raconter l’histoire par le récit de Pigafetta au roi et à son conseil est aussi plutôt bien vue, puisqu’on a à la fois le voyage de Magellan et ses conséquences après coup. Cela donne une globalité à l’histoire plutôt intéressante.

Mais à mon humble avis, ce projet aurait mérité au moins deux tomes. Car le voyage de Magellan est tout simplement survolé. On assiste à la grande mutinerie de Del Cano, alors que l’équipage est épuisé, transi de froid, et ne sait pas où Magellan veut les mener. Car Magellan semble bien nourrir un dessein secret. Mais le reste est abordé rapidement, juste assez pour qu’on ait connaissance de la trame historique, mais pas assez pour qu’on soit embarqués et qu’on vive véritablement l’aventure Magellan.

Un bon point tout de même : les dessins. Ils sont superbes, je vous laisse juger par vous-même. Le style des deux dessinateurs, Bastien Orenge et Thomas Verguet, est assez différent au départ, mais comme ils l’expliquaient lors de la dédicace l’amalgame de leurs deux pattes s’est équilibré tout seul. Et peut-être qu’un oeil expert notera une dissemblance mais pour moi les planches sont toutes très homogènes, et très belles.

Autre chose m’a bien plu, c’est le dossier de fin du scénariste Christian Clot, qui permet d’approfondir ses connaissances sur Magellan et l’époque des grandes découvertes. Les textes sont condensés mais agréables à parcourir, et on en apprend plus sur les personnages directement concernés par l’aventure Magellan. Des explications supplémentaires sur les instruments matitimes et la flotte engagée viennent étoffer l’histoire. C’est intéressant mais pour les points les moins techniques, j’aurais aimé que cela soit davantage abordé au cours de l’histoire.

En définitive, une BD qui ne me laissera pas un souvenir impérissable mais qui m’a charmée par la beauté de ses dessins.

Retrouvez les autres billets BDs du jour chez Mango !

Glénat, collection Explora, 2012, ISBN 978-2-7234-8197-7, 56 pages, 14,50 €

Publicités

20 réflexions au sujet de « « Magellan, Jusqu’au bout du monde » de Clot, Verguet & Orenge »

  1. Tiens j’ai aussi une bd avec la dédicace aujourd’hui chez moi !
    Pour Magellan, j’hésite encore, je ne sais dire pourquoi, pas l’époque que je préfère peut etre …

    1. J’aime beaucoup l’époque des grandes découvertes et les récits maritimes, mais l’histoire est traitée trop rapidement, c’est dommage.
      Et ta dédicace est plus jolie que la mienne, je suis jalouse :p

      1. Je suis au top dans les dédicaces en ce moment ^^ A suivre encore plein d’autres suite à mon passage donc à cette comédie du livre !

    1. Je ne m’attendais pas non plus à ce que ce soit hyper détaillé, mais mieux équilibré. Certains épisodes sont un peu longuets, d’autres très vite abordés. Je reste sur ma faim:(

  2. Si je veux vraiment connaître Magellan et ses voyages, ,je lirai donc un livre bien documenté mais si je veux voir de beaux dessins de navigation à voiles à cette époque, je lirai cette BD car que j’aime les planches que tu montres!

  3. Ah oui, je n’avais pas vu ! On a les mêmes réserves en fin de compte, même si j’ai été un peu plus dure ^^ En tout cas sur la qualité des dessins on est bien d’accord, les planches sont superbes 🙂

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s