« Rock, Inch, Hair (les chaises musicales) », Jean-Christophe Kieffer

Un recueil qui se propose de mêler musique et littérature, voilà qui n’est pas pour me déplaire, surtout quand il y a Rock dans le titre… C’est à cet exercice que s’est plié Jean-Christophe Kieffer, pour mon plus grand plaisir. Cet ouvrage qui compte onze nouvelles + 2 bonus est un pur régal, et je pèse mes mots.

Ca commence par le sommaire. Lorsque je vois des titres tels que « As et décès », « Dernier moto-raid pour Lenny » ou encore « Ad Vietnam Aeternam » je suis déjà conquise : des références que j’aime, des jeux de mots comme je les aime… Ca commence bien.

Et ça continue tout aussi bien. Ce qui m’a tout de suite convaincue c’est le ton employé. L’écriture est vivante, saisit les instants, on lit sans s’en rendre compte tant le style est parlant, presque oral et pourtant dans une langue travaillée. Il n’y a pas de vulgarité, pas de langage trop familier, au contraire, mais on a plus l’impression d’entendre le texte que de le lire. Ce qui tombe bien puisque l’oreille tient une grande place par le biais de la musique. Des paroles de chanson viennent régulièrement interrompre le texte, en restant évidemment toujours en lien avec celui-ci.

Les chansons ont d’ailleurs un rôle majeur dans ces nouvelles qui sont toutes liées à la musique. Elles sont un point de départ ou une illustration. Parfois la musique jour un rôle plus important : dans « As et décès » le personnage principal joue dans un groupe. La culture musicale de l’auteur est très variée, ça va de Zazie aux Pink Floyd en passant par Jacques Brel.

Les nouvelles sont tout aussi différentes. Entre la vision fugitive d’une vie catastrophique d’un futur marié avant son fameux « oui » et l’évocation de l’attentat de Kennedy en 1963 il y a un monde. J’ai beaucoup aimé celles qui s’inspirent de faits réels, comme par exemple « Une photo, deux familles », qui revient en musique sur l’histoire d’Armin Strauch, ce jeune Allemand de la RDA qui apparait sur cette célèbre photo à califourchon sur le mur de Berlin le jour de sa destruction. Ou encore « Ad Vitam Aeternam », qui met en scène un pasteur qui a connu une autre vie, une vie où il a combattu au Vietnam et donné un ordre qui le hantera à jamais. Ces nouvelles sont émouvantes mais ne versent jamais dans le pathos. Comme je suis une fan inconditionnelle de Jacques Brel j’ai pris grand plaisir à lire la nouvelle qui lui rend hommage en utilisant son nom, celui de personnages de ses chansons ou qui lui étaient proches, la ville de Vezoul. Et la fin est inattendue et bouleversante. C’est une marque de fabrique de Jean-Christophe Kieffer visiblement, les chutes sont merveilleuses. Elles nous tombent dessus comme une averse d’été, sans qu’on les voit venir, et elles nous font un bien fou. La deuxième nouvelle, « Aude à la vie », m’a littérallement bluffée !

Une nouvelle m’a aussi particulièrement interpellée : « Esther à taire ». C’est une déclaration d’amour magnifique, tellement bien écrite et sensible que je pense la relire de temps à autre, pour la beauté du texte et sa musicalité.

Et là où j’ai été scotchée c’est avec la nouvelle qui n’en est pas vraiment une : « Slam est égal ». Comme son nom l’indique, c’est un slam, et un sacrément bon. Un slam qui parle de l’auteur, de ses intentions, de sa façon d’écrire. En voici un extrait :

 

Continuer à bricoler mes p’tites histoires à ma manière,

Mêler des mots, des personnages, en racontant des faits divers.

Un style à moi, reconnaissable, et pas vraiment très littéraire.

En fin d’compte, ma satisfaction, c’est qu’mes écrits arrivent à plaire.

Aux oubliettes, figures de styles, quatrains, sonnets et logorrhée,

J’vise pas d’Goncourt, ni d’interview dans un talkshow à la télé.

J’veux juste raconter des histoires, j’m’en cogne de la célébrité.

Un peu d’musique, quelques amis, c’est tout, laissez-moi vous guider…

 

L’auteur livre dans « Les aventures inachevées de Monsieur K.Lambourg » des idées de nouvelles non exploitées dans le recueil en nous donnant le titre, un bref résumé, la chanson associée. Vu la qualité des nouvelles précédentes et le plaisir que j’ai pris à les lire je ne peux que réclamer un autre recueil avec ces ébauches ! Et j’ai vraiment adoré, j’ai été surprise, j’ai de la musique plein la tête, j’en redemande 😉

 

Remerciements : merci à Jean-Christophe Kieffer de m’avoir offert la possibilité d’entrer dans son univers.

 

Edilivre, ISBN 978-2-332-46756-0, 93 pages, 12,50 €

 

Publicités

13 réflexions au sujet de « « Rock, Inch, Hair (les chaises musicales) », Jean-Christophe Kieffer »

  1. Ouais nan mais ça suffit là hein !! Je vais finir par devoir me faire une « PAL » aussi si ça continue !!

    1. Après avoir attendu la fin de mes examens pour lire ce recueil puis galéré pendant un mois pour rédiger mon avis (dont je ne suis pas fière, mais qui paraîtra quand même dans deux jours, à défaut de parvenir à mieux aussi longtemps après), je reviens finalement chez toi. Je n’ai malheureusement pas été aussi charmée : certains textes ont su m’emporter dans leur sillage musical, mais d’autres pas du tout. Les chutes m’ont beaucoup plu, mais les jeux de mots pas forcément : les plus forcés notamment étaient plus dommageables à l’ensemble que profitables pour moi. Idem pour les insertions musicales pas toujours très harmonieuses d’après moi.
      Dans l’ensemble, un bon moment de lecture et une idée originale, mais trop inégale.

      1. Ah, désolée que ça ne t’ait pas autant plu qu’à moi. je n’ai pas le souvenir d’une nouvelle qui ne m’ait pas plu du tout, j’ai bien accroché aux histoires, à l’univers musical etc. On ne peut pas tous aimer les mêmes choses non plus, ce serait triste ! ^^

  2. (Oui, je sais, je viens déterrer des billets du fin fond de ton blog ^^) J’ai reçu moi aussi ce recueil ce matin, et j’ai passé 20mn à me demander où je l’avais déjà vu ! Du coup, j’ai relu ton avis et je pense que je vais m’atteler à ma lecture très vite 🙂

  3. Comme je l’ai dit à Minou pas plus tard que ce matin ^^, tu peux y aller, c’est vraiment un recueil très sympa 🙂

    Bonnes lectures à vous deux !!

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s