« Vertige », Franck Thilliez

Pour tout vous avouer je n’avais pas lu de Franck Thilliez depuis son deuxième roman, La forêt des ombres. J’en garde un excellent souvenir, car le livre était très bon, mais surtout parce qu’à l’époque je l’ai acheté par hasard, lors d’une séance de dédicaces. Je me suis avancée vers la table, il n’y avait personne à part un homme devant moi, et j’ai dit à cet auteur que je ne le connaissais absolument pas mais que c’était l’occasion d’essayer. Aujourd’hui ça me fait beaucoup rire d’y repenser.

Mais cette fois c’est intimidée que je lui ai tendu mes exemplaires pour une petite signature souvenir. Que m’a-t-il écrit pour ce roman ? « Le froid, la peur, et le vertige… » J’attends beaucoup des thrillers, j’aime avoir vraiment peur, au point de devoir allumer la lumière dans le couloir, d’en faire des cauchemars ! Donc forcément, j’attendais Franck au tournant. Et je n’ai absolument pas été déçue…

Vertige OU comment vous faire reprendre vos mauvaises habitudes d’onychophagie.

Résumé : difficile de résumer un tel roman, car son atout majeur est l’inconnu. Comme les personnages, on ne sait pas vers quoi on va, mais on y va. Je vais essayer de vous en parler sans trop en dévoiler. Le personnage principal, Jonathan, près de 50 ans, se réveille dans un lieu inconnu : une tente, elle-même dans une grotte sous la glace. Mais il n’est pas seul, deux hommes sont avec lui. Un jeune de vingt ans, Farid, et un grand gaillard quarantenaire, Michel. Ils ne se connaissent pas, ne savent pas ce qu’ils font là, ni pourquoi. Mais chacun a un handicap. Farid est enchaîné à une paroi par la cheville, Jonathan par le poignet, et Michel a le crâne recouvert d’un masque métallique. Comment vont-ils se sortir de cette situation ?

Mon avis : Ce roman est absolument génial. La première page m’a donné la chair de poule d’emblée, et toute la première partie, celle dans laquelle on prend connaissance de la situation en même temps que les personnages, est celle que j’ai préférée. Tout est fait pour instaurer un climat d’angoisse, de peur. Et ensuite c’est la méfiance, puisque chacun veut sauver sa peau, peut-être au détriment des autres. L’analyse de la nature humaine est poussée à son paroxysme dans ce huis-clos, où l’instinct de survie de l’homme se réveille, un instinct primaire, voire sauvage. Mais l’humain est aussi un être sociable, et jongler avec ces deux caractéristiques parfois antagonistes se révèle un exercice auquel Franck Thilliez se plie avec brio.

Ce qui m’a frappée du fait c’est le réalisme de ce qui se passe dans cette grotte. En se mettant à la place des personnages on se demande ce qu’on aurait fait à leur place. La réponse : sûrement pareil. Les réactions du corps au froid, à l’absence de lumière sont aussi parfaitement rendues, à l’aide de termes techniques. L’auteur s’est visiblement bien renseigné sur les effets du froid sur l’organisme, et sur le mental d’un alpiniste, ce qu’a été Jonathan.

Chaque chapitre est introduit par une citation, la plupart du temps liée au domaine de l’alpinisme. Elles aident beaucoup à appréhender la situation et à comprendre le personnage de Jonathan, à travers les yeux duquel nous vivons le roman. D’où les nombreuses zones d’ombre.

Un autre aspect de la réussite de ce livre tient aux différents rebondissements qui interviennent dans le récit. Là-dessus je ne dirai pas un mot, les découvrir fait partie du plaisir de la lecture, et de la terreur suscitée en même temps. Mais sachez que vous n’êtes pas au bout de vos surprises 😉

Je crois bien que je n’avais pas été aussi angoissée en lisant un roman depuis L’exorciste de William P. Blatty. Et ça remonte au collège. Vertige est une totale réussite, au suspense diaboliquement maîtrisé, avec plein de petits détails auxquels on ne fait pas attention sur le coup qui nous font douter par la suite. J’ai adoré !  Et je le conseille les yeux fermés à tous les amateurs de bons thrillers.

Editions Fleuve Noir, ISBN 978-2-265-09376-8, 331 pages, 20.90 €

Publicités

14 réflexions au sujet de « « Vertige », Franck Thilliez »

  1. Je veux, je veux, je veux !!!!!!!!

    J’ai déjà l’estomac noué et froid dans mes os, rien qu’à lire ton ressenti.
    Vivement que je puisse le lire !

  2. Bon t’as gagné ! ^^ C’est un Thilliez que je prendrai comme prochaine lecture ^^ C’est celui-là le « must read » ? 🙂

  3. Je ne connais pas du tout cet auteur mais j’ai « Deuils de miel » et « Fracture » dans ma biblio que je dois lire prochainement,bises !

  4. Ayé ! Je l’ai fini la semaine dernière ! Effectivement c’est du très très bon, j’ai beaucoup aimé et on attend à chaque page de savoir ce qui va se passer à la suivante ^^
    Seul bémol je n’aime pas le parti pris de l’épilogue qui d’après moi est contraire à tout ce qu’on lit depuis le début, mais sinon c’est vraiment très chouette 🙂
    Merci ! ^^

    1. Ouf, j’attendais ton avis avec impatience, et je suis plus que ravie (et soulagée ^^) que tu aies aimé 🙂 L’épilogue ne m’a pas gênée mais je comprends ce que tu veux dire. Enfin je crois… On en reparlera ^^

  5. Avec grand plaisir ! ^^
    Je me demande si un des prochains ne sera pas Level 26, ton billet m’avait bien plu aussi malgré le côté « on voit venir » 🙂

    1. Dommage que je ne puisse pas te le prêter, je l’ai déjà troqué. Mais effectivement, même s’il est asse convenu dans le scénar il se lit très bien 🙂

  6. Un super livre, franchement c’est le genre que j’aime, où jusqu’à la fin on ne sait pas comment cela va se terminé ! Très bon livre ! J’ai très envie de lire d’autre bouquin de cet écrivain, des livres a conseiller ?

    1. On m’a dit beaucoup de bien de « Fractures » et « La chambre des morts » (entre autres). Mais par expérience je ne sais pas quoi te conseiller, je n’ai lu que deux Thilliez 🙂

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s