Le salon du polar de Dainville 2012

Samedi dernier se tenait à Dainville (Pas-de-Calais) la première édition du Salon du Canard policier, consacré, vous l’aurez compris, au polar. Au programme, une belle liste d’auteurs et de maisons d’édition bien de chez nous, et un prestigieux parrain d’honneur, qu’on ne présente plus : Franck Thilliez.

Ce salon a vu le jour sur l’initiative du cercle des amis de la bibliothèque de Dainville, et en particulier grâce à son énergique président, Daniel Cassoret. Et il faut avouer que l’organisation a été menée de main de maître : 39 auteurs ont répondu présent, une conférence sur L’exquise nouvelle était prévue et a suscité beaucoup de curiosité de la part des visiteurs, et des animations pour les plus jeunes étaient planifiées. 500 personnes étaient attendues, mais par un prompt renfort, elles se virent 900 à la fin de la journée.  Le revers de la médaille de ce succès : la librairie partenaire Chapitre a dû courir renflouer les stocks ! Auteurs comme organisateurs étaient heureux de l’affluence et de l’intérêt des lecteurs, ça faisait plaisir à voir !

Photo de Claude Vasseur
 

C’est donc avec joie que ma copine et moi avons déambulé entre les trois allées du salon. Oui, c’était petit, mais c’était vraiment bien, chaleureux et convivial. Dans un salon du livre ou dans une librairie, je suis comme une gamine dans un magasin de jouets. Sauf que gamine c’étaient mes parents qui détenaient le fameux sésame de la carte bleue. Et comme j’ai fâcheuse tendance à acheter un livre dès qu’on me le présente, parce que l’écrivain est sympa, parce que c’est son premier roman, parce qu’il y a toujours une bonne raison, j’ai judicieusement établi une liste de ce que je voulais acheter. Et évidemment, j’ai un peu débordé.

Voici donc mes acquisitions :

Franck THILLIEZ : à la base je ne devais acheter que Vertige (Fleuve Noir), dont j’ai entendu tellement de bien que je ne pouvais pas passer à côté. Je suis en plein dedans et j’ai hâte de venir en parler, c’est absolument génial. Bref, comme je suis faible, j’ai aussi pris Fractures (Pocket).

Elena PIACENTINI :  j’avais prévu d’acheter Un Corse à Lille (Ravet-Anceau/Polars en nord) et je m’y suis tenue. J’avais lu le résumé sur le net, et parfois il n’y a pas plus d’explications, on est attiré sans trop savoir pourquoi. Et puis j’ai écouté la lumineuse Elena m’en parler et j’ai eu encore plus envie de le lire.

Maxime GILLIO : je ne le connaissais pas il y a quelques mois encore et maintenant avec l’achat samedi de Batignolles Rhapsody (Krakoen) me voilà avec quatre de ses livres dans ma PAL… Là on rentre dans le cas de l’achat parce que j’aime bien la personne. Mais j’ai quand même parcouru ses écrits et ça a fait mouche, je n’achète pas juste parce que j’aime bien les auteurs…

Gaëlle PERRIN : en fait si, un peu quand même. Gaëlle m’a éblouie de son sourire, alors j’ai craqué. Et je lui ai pris Le sourire du diable (autoédition)… En y réfléchissant je me suis peut-être fait avoir ^^

COLLECTIF : L’exquise nouvelle (Editions La Madolière) ou la bonne action du jour, puisque les droits d’auteur de ce cadavre exquis qui a vu le jour sur facebook sont reversés à l’association Ecoute ton coeur. Mais je vous parlerai de cet ovni littéraire dans un autre billet.

Et je n’aurais pas rechigné à aller picorer chez les autres auteurs mais le coeur a ses raisons que la raison est bien obligée de modérer.

En somme de belles rencontres, de beaux livres, de belles signatures pour alimenter ma collection, et l’envie de retourner à la deuxième édition prévue dans deux ans. Longue vie au Salon du polar de Dainville !

Publicités

16 réflexions au sujet de « Le salon du polar de Dainville 2012 »

  1. Ca donne envie… C’est bien d’avoir des associations aussi vivantes, surtout dans le domaine culturel. Ca pèche un peu de ce coté là par chez nous… L’offre culturelle n’est pas flambante et en matière littéraire, c’est encore pire……
    On a le salon du liver de Toulon vers le mois de Novembre, mais honnêtemtn, c’est limite invivable….. Dommage!

  2. je ne pense pas que vous vous soyez fait avoir par Gaëlle Perrin, même si elle a un air diabolique ^^ Son premier roman est très bien ficelé, et le second « Au fil des morts » est encore mieux, vous auriez du acheter les deux 🙂

    1. Ah, si seulement je pouvais acheter tout ce qui me fait envie, j’aurais pris les deux !! Mais ce n’est que partie remise 😉
      Merci d’être passée par ici Thérèse ! (et d’avoir relevé la boutade ^^)

  3. Merci Natiora pour l’article, pour l’achat de l’Exquise Nouvelle et pour l’association Ecoute ton coeur.

    J’espère que cet « ovni littéraire » ne te laissera pas indifférente.

    N’hésite pas à nous tenir informé dès que ton billet sera en ligne.

  4. J’y étais aussi et j’en suis revenue avec 3 livres alors que je ne devais prendre que celui de Mr Thilliez! Batignolles Rhapsody de Mr Gillio, Vendetta chez les chtis de Mme Piacentini et le fameux Vertige…le tout dédicacé par des auteurs très sympathiques et à l’écoute de leurs lecteurs….
    Vous avez raison, je n’ai pris aucun Perrin parce que c’est une diablesse et que ses livres se dévorent sans fin…….mais je suis une fan avertie, et je possède la collection entière de Gaelle….oui tous!!

    1. Si je comprends bien je dois m’y mettre vite à ce fameux « sourire du diable » ^^
      Et sur 3 livres on en a quand même deux en commun + 1 de la même auteure. C’est forcément du très bon choix ;D

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s